Rencontrez Cécile AMA COURTOIS au Fantasy en Beaujolais 2021

Que pouvez-vous dire sur vous ?

Parler de soi est l’un des exercices les plus difficiles qui soient. Et c’est encore pire quand on se présente pour la centième fois, mais à des personnes qui ne vous connaissent pas encore. On a l’impression de se répéter, de ne rabâcher que les mêmes banalités et d’ennuyer profondément son auditoire, mais je vais m’y essayer quand même !

Dans la « vraie vie » je m’appelle Cécile Courtois, j’ai 47 ans, je suis mariée à un homme fait pour moi et mère de deux garçons dont je suis horriblement fière. J’habite dans un petit village de Franche-Comté, en pleine campagne, entourée d’animaux.

Voilà pour la partie « état civil ».

J’écris des histoires pour tout un tas de raisons. La première est égoïste : j’écris ce que j’aimerais trouver dans les livres. J’écris pour mon plaisir, je crée des univers qui me font rêver et je donne vie à des personnages que j’aimerais rencontrer.

Mais j’écris aussi pour les gens qui n’aiment pas lire (ou qui croient qu’ils n’aiment pas). J’essaie d’écrire des histoires qui se lisent facilement, agréables, pleines d’émotions et d’espérance. J’y mets plutôt de l’action, peu de descriptions, j’essaie de faire qu’il se passe toujours quelque chose… et ça marche ! J’ai amené (ou ramené) vers la lecture de nombreuses personnes, de tous âges, qui avaient abandonné l’idée d’aimer ça. Je n’en suis pas peu fière, je dois l’avouer.

Mais du coup, les très gros lecteurs se sont parfois trouvés un peu frustrés en lisant certains de mes livres. Je reçois parfois (surtout pour Ève aux sables dormant) des avis qui disent : trop court, trop rapide, j’en aurais voulu plus… Mais bon, c’est un choix que j’ai fait et que je ne regrette pas.

Autre motivation, pour moi : aborder des sujets qui me touchent, dresser l’étendard de mes convictions et mener mes batailles… en douceur, subtilement, sans agression. Je parle souvent (tout le temps ?… oui) des femmes, de leur place, de leurs droits, de leurs souffrances. Je parle d’injustice, d’exclusion, de tolérance, de racisme, d’accueil, de bienveillance, d’ouverture d’esprit, etc.

Je parle de sexe, aussi, mais ça, c’est pour le fun. Et puis non, c’est parce que le sexe fait partie de la vie, parce que c’est important, constructif et constitutif de qui nous sommes, individuellement.

Ce que j’aime par-dessus tout, c’est créer des mondes, des univers complets dans lesquels je place mes personnages, puis construis mon histoire. Un peu comme quand on joue aux Lego ou aux Playmobil quand on est enfant. Je suis l’ainée d’une fratrie de quatre filles très proches en âge (et en affection), donc les pièces remplies de jouets de toutes sortes, constituant tout un univers et dans lequel nous jouions des histoires durant des jours et des jours, ça me connait ! Est-ce que mon désir d’écrire vient de là ? Ce n’est pas impossible…

Le thème de cette année du Festival est « Le Monde d’Après ». En quoi votre œuvre répond-elle à cette réflexion ? (La réflexion de cette année porte plus particulièrement sur la question de l’identité dans la littérature si ce thème vous inspire plus)

Je l’ai partiellement évoqué précédemment, et c’est généralement un thème récurent et central de mes écrits, romans, nouvelles et poèmes : l’identité, la recherche de soi, les combats à mener pour être soi-même, aux yeux des autres, mais également aux nôtres. J’utilise mes personnages pour, peut-être, trouver le chemin de ma propre essence, trouver le courage de l’assumer, de la revendiquer. Et j’espère, à travers mes histoires, à travers ces personnages, justement, que je pourrai aider d’autres personnes à s’interroger, à se chercher, se trouver, oser être qui ils sont vraiment. Et aider ceux qui se sentent gênés ou troublés (à minima) par la différence, par ce qu’ils ne comprennent peut-être pas, à s’ouvrir aux autres qui ne sont pas comme eux. À les accueillir tels qu’ils sont, tout simplement.

Ces thèmes sont abordés dans tous mes écrits, et traités de manière plus poussée dans Mes États d’Ama (recueil de contes pour adultes) et La Dernière Guerre des Dieux (saga Fantasy).

Comment pourriez-vous résumer votre dernier ouvrage actuellement en promotion ?

La Dernière Guerre des Dieux est une saga en quatre tomes dont le dernier est en cours d’écriture.

Le troisième tome : Le Duel, est sorti il y a tout juste deux mois.

Il s’agit de Fantasy que l’on pourrait classer dans plusieurs sous-genres : épique, héroïque et High Fantasy. Cette saga parle au cœur de tous les fans de Tolkien, les amoureux des premières heures de la Fantasy, mais elle s’adresse également à ceux qui souhaitent découvrir le genre.

Bien qu’il y soit (aussi, mais pas que) question d’elfes, de nains et de dragons, les amateurs de fantasy moderne ne resteront pas sur leur faim. Pas de manichéisme, des personnages, héros compris, avec des failles, qui doutent, se posent des questions, se trompent, échouent, font des choix difficiles ou commettent des actes horribles : c’est la vraie vie qui est décrite ici, mais à la sauce merveilleuse.

C’est une saga qui s’adresse à un public averti. D’abord parce que la psychologie des personnages est assez poussée, mais également parce que, comme dans la vraie vie, le sexe et la violence peuvent heurter les plus jeunes.

Cette aventure en quatre tomes commence comme un récit de voyage et monte en puissance, en pression, en noirceur et en intensité jusqu’à la fin. Donc ne vous fiez pas à la légèreté des premiers chapitres… vous allez en baver autant que les personnages.

Ah ! Et j’oubliais : ne vous attachez pas trop…

Ces trois premiers tomes sont disponibles en broché dans toutes les librairies (via le catalogue Hachette et Dilicom), les plateformes de vente en ligne : Fnac, Amazon, Chapitre, Decitre, Furet… ainsi que sur la boutique de mon site :

Lien site :  www.cecileamacourtois.com

Lien FNAC : https://www.fnac.com/ia3755368/Cecile-Ama-Courtois

Lien Amazon : https://www.amazon.fr/C%C3%A9cile-Ama-Courtois/e/B00WK8X63I

L’ebook est disponible en version Kindle sur Amazon.fr et également dans la bibliothèque Kindle Unlimited.

Entretien collationné par

Webmaster masqué(e)

Publicité

Une réflexion sur “Rencontrez Cécile AMA COURTOIS au Fantasy en Beaujolais 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s